La construction de grands ouvrages linéaires tels que les routes et les voies ferrés peut être rendue difficile par les sols rencontrés, les obstacles à franchir (cours d’eau) et le nivellement du tracé (remblais/déblais).

Les géosynthétiques TenCate offrent des solutions à chaque niveau dans l’ouvrage :

A la base des remblais sur des sols compressibles ou des sols à risques d’effondrement :

Sur des sols mous de forte épaisseur, les géosynthétiques TenCate Geolon® PET renforcent la résistance au cisaillement du matériau à la base du remblai, permettant ainsi d’augmenter la capacité portante du sol support. Sur les zones à risques d’effondrements, les géosynthétiques TenCate Geolon® PET empêchent la ruine des ouvrages, permettent de limiter ou d’éviter les désordres en surface pour la durée définie par le maître d’ouvrage et assurent la sécurité des usagers.

Au niveau de la couche de forme, les géosynthétiques sont utilisés pour la stabilisation et le drainage

Grâce à leurs propriétés filtrantes et de séparation, les géosynthétiques TenCate Bidim® S et Tencate Polyfelt® TS, positionnés au niveau de la couche de forme, préservent l’intégrité et les performances mécaniques de la couche d’apport granulaire en évitant le mélange avec le sol meuble. Ils peuvent également être intégrés à un système drainant pour assainir la plateforme.

Pour les sols dont la capacité portante est insuffisante, et en fonction des conditions du chantier, un renforcement peut être apporté en intégrant une géogrille TenCate Miragrid GX en complément dans la couche granulaire. Les géosynthétiques TenCate Rock® PEC ou TenCate Geolon® PP peuvent assurer séparation et renforcement en un seul produit et donc être placé à la base de la couche d‘apport.

Pour les voies ferrées et dans le cas de réparations sur des zones ponctuelles de faible portance, une amélioration de la structure peut également être réalisée en intégrant une séparation entre le ballast et la couche intermédiaire avec TenCate Bidim® AR géosynthétique résistant aux efforts d’abrasion.

Cette séparation préserve les caractéristiques de frottement du ballast en empêchant sa contamination par les particules fines venant de la couche intermédiaire. Cette solution limite la profondeur des travaux, réduisant ainsi l’impact sur le trafic et les coûts de réfection.

La durée de vie de la voie est allongée, les interventions de maintenance et les conséquences de l'augmentation du trafic sont réduites.

This website uses cookies. They allow us to optimize your browsing experience and also help us to understand how you use our site. By continuing to use this site, you accept our cookies.